A- A A+    print.gif (312 bytes) AccueilActualités

ANSES-A-PITRES

back_icon.png (641 bytes) Liste des articles iconDatePicker.gif (408 bytes) 16/09/2020

Visite du ministre des Travaux publics, Transports et Communications dans le cadre du projet de revalorisation des villes frontalières et des dégâts causés par le passage de la tempête tropicale Laura.

Arrivé à Anse-à-Pitres à 11 heures le lundi 7 septembre 2020, le ministre Nader JOISEUS a été accueilli par le maire Harry Bruno qui lui a exposé les multiples difficultés auxquelles est en butte l’administration communale, en particulier une carence totale d’outils de travail. Tout en lui offrant son soutien, le ministre a promis de porter les doléances de la mairie par devant qui de droit.

Au niveau de la frontière avec la ville dominicaine Pedernales, le ministre JOISEUS a constaté la destruction complète du passage à piétons lors du récent passage de la tempête tropicale Laura. Les dispositions sont déjà prises pour la reconstruction immédiate de cet important passage utilisé surtout du côté d’Anses-à-Pitres.

Cette visite d’inspection dans la commune d’Anse-à-Pitres a aussi porté l’ingénieur Nader JOISEUS à visiter le marché communal en construction. Vu les dimensions exiguës du marché communal, le ministre a suggéré d’élargir l’aire du marché qui pourrait contribuer à l’amélioration des conditions économiques et financières de la population de la zone.

Les conditions sanitaires laissent aussi à désirer à Anse-à-Pitres. Aussi, lors de sa rencontre avec les ministres des TPTC Nader JOISEUS, le directeur du centre hospitalier a énuméré un ensemble de carences en personnel médical et en énergie. Des doléances à transmettre aux responsables du ministère de la Santé publique et de la Population.

Les problèmes n’en manquent pas à Anse-à-Pitres. C’est aussi le cas au niveau de la justice qui fonctionne dan un local trop restreint, construit depuis 1979, avec une toiture en tôle qui accumule une température toujours à la hausse. L’atmosphère de travail laisse vraiment à désirer dans pareilles conditions. Parallèlement, le commissariat fonctionne avec seulement cinq policiers qui ne disposent de presque pas de matériels de travail. Ces policiers sont pratiquement livrés à eux-mêmes dans une commune de plus en plus peuplée.

Le ministre Nader JOISEUS a enfin constaté le débordement considérable des eaux de la rivière Pedernale vers les côtes d’Haïti. Pour y remédier, outre l’envoi de matériel, il a promis de faire le gabionnage de la rivière sur une longueur d’un kilomètre en amont et en aval.

Enfin, sur le plan agricole, il convient de procéder en urgence au curage des canaux d’irrigation tout à fait hors d’usage avec les détritus qu’on y déverse tout le temps. Une situation aggravée par les eaux en furie de la tempête tropicale Laura.

Le ministre a beaucoup vu et surtout écouté. Il a promis d’agir dans la mesure de ses responsabilités et des moyens du ministère. Il a aussi promis de porter certains problèmes auxquels fait face cette commune frontalière par devant qui de droit.

Le ministre Nader JOISEUS a regagné Port-au-Prince dans la même soirée du lundi 7 septembre, il était plus de 21 heures.

Source : MTPTC