A- A A+    print.gif (312 bytes) AccueilActualités

Tournée de quelques heures du Ministre Nader JOISEUS à Liancourt, localité Drouet département de l’Artibonite

back_icon.png (641 bytes) Liste des articles iconDatePicker.gif (408 bytes) 07/04/2021

Délégation conduite par le Ministre Nader JOISEUS a effectué une courte visite à la Centrale hydroélectrique de Douet en vue d’évaluer l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de ladite Centrale

Le 7 avril dernier, le ministre des Travaux publics, Transports et Communications s’est rendu à Liancourt, dans le Bas-Artibonite, pour évaluer les travaux de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Drouet à l’arrêt depuis quelques années.

Cette centrale est composée de deux vannes et de quatre turbines d’une capacité de trois mégawatts. Elle devra alimenter en courant électrique Pont-Sondé, Liancourt, Petite-Rivière de l’Artibonite, Verrettes, Deschapelles et Saint-Marc. Financés par la Banque mondiale à hauteur de huit millions de dollars américains, les travaux sont effectués par le groupe Zeca-Ecomar. Ils sont déjà bien avancés. Selon le coordonnateur des travaux de réhabilitation, l’ingénieur Sélony Wilson, ils devraient s’achever vers la troisième semaine de mai. En tout état de cause, la centrale doit être mise en service au mois de juin au plus tard. Tout en saluant les efforts des techniciens, le Ministre Nader JOISEUS les a exhortés à tout faire pour que les délais soient respectés en sorte que les localités concernées puissent enfin être éclairées, conformément au vœu du chef de l’État.

De retour de Liancourt, le ministre JOISEUS s’est arrêté brièvement à Saint-Marc pour visiter la centrale électrique de cette ville. Cette centrale est dotée de six moteurs pour une capacité de 7,8 mégawatts. Des six moteurs, a informé Raynold Willenson, directeur de l’EDH de la commune, seulement deux sont en service. Les quatre autres sont en panne de service ou en panne électrique.

Le Ministre a promis d’entreprendre les démarches nécessaires pour faire réparer les moteurs en panne à fin que Saint-Marc puisse être éclairée convenablement

Source : MTPTC