A- A A+    print.gif (312 bytes) AccueilActualités

Installation de l'Ing. Rosemond PRADEL, nouveau ministre des TPTC

back_icon.png (641 bytes) Liste des articles iconDatePicker.gif (408 bytes) 26/11/2021

C'est en présence du ministre sortant des TPTC, l'ing. Wilson EDOUARD, des cadres du ministère et d'amis venus d'horizons divers que s'est tenue, le 25 novembre 2021, la cérémonie d'installation de l'Ing. Rosemond PRADEL comme nouveau ministre des Travaux Publics, Transports et Communications. Cette cérémonie a été conduite par le ministre de la Santé Publique et de la Population, le Dr. Alex Larsen qui a salué les mérites de monsieur PRADEL pour avoir déjà occupé cette fonction. Le Ministre Rosemond PRADEL promet, pour sa part, qu'il va conjuguer tous les efforts, dans le cadre d'une cohésion gouvernementale, afin de répondre aux problèmes immédiats qui troublent le quotidien de la population haïtienne.

Monsieur le Ministre sortant Ing. Wilson Edouard

Mesdames, Messieurs les camarades de la Fusion, de Veye yo, de Verite, de INIFOS, INITE

Mesdames, Messieurs les fonctionnaires relevant du Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications

Mesdames, Messieurs,

D'entrée de jeu, je présente mes remerciements à mes camarades politiques qui m'ont choisi pour leur représenter au sein de ce nouveau gouvernement. Quant au Premier ministre, je lui sais gré de m'intégrer comme membre de son équipe gouvernementale. Je m'engage publiquement et solennellement à déployer tous mes efforts, dans le cadre d'une cohésion gouvernementale dont l'intérêt manifeste est sans aucun doute d'apporter un début de solution aux problèmes immédiats qui troublent le quotidien de la population haïtienne tant dans la zone métropolitaine que dans le reste du pays.

Haïti, notre cher pays, vit depuis son accession à l'indépendance en l'année 1804 une instabilité politique chronique avec des conséquences diverses : Incapacité à mettre sur pied une politique économique fiable et innovante dans l'intérêt de la majorité de la population, Absence d'une politique sociale dynamique capable de prendre en compte le bien-être de la population (santé, éducation et logement, loisir j'en passe), Aucun projet national pour les onze millions d'habitants majoritairement pauvres et analphabètes, Aucun projet d'envergure au regard de l'aménagement du territoire accusant une superficie de 27,750 km2.

Un pays indépendant depuis plus de 200 ans qui dépend complètement de sa diaspora et de la solidarité internationale pour sa survie. L'Haïti d'aujourd'hui est l'échec de toutes nos élites, car elle n'est pas arrivée à cet état de dislocation toute seule. C'est bien le résultat de nos luttes intestines et stériles, le refus de compromis, et la mauvaise gouvernance.

Aujourd'hui Haïti se meurt, elle s'écrase sous le poids d'une crise qui végète dans tous les domaines : crise économique, crise sociale, crise sanitaire, crise politique, crise sécuritaire, crise migratoire et crise de carburant qui impactent négativement la quasi-totalité de la population.

Nous avons l'obligation patriotique de mettre nos forces en synergie pour travailler ensemble. Nous avons l'obligation patriotique d'offrir à la population un autre cadre de vie qui suscitera de l'espoir. Aujourd'hui, le pays réunit toutes les conditions pour une explosion sociale sans savoir ni quand ni où elle s'arrêtera. Le moment est opportun pour les élites haïtiennes de changer de paradigme.

Travaillons dans l'intérêt national !

Le MTPTC est un ministère de grandes infrastructures. Mais il serait utopique de ma part de penser à la réalisation de grands travaux avec une économie aussi faible et dans une période transitoire. Toutefois, il va falloir évaluer l'existant et finaliser certains projets dans la mesure des disponibilités financières réelles. Je sais que les eaux sont basses, il va falloir développer une culture de résultats pour commencer à satisfaire l'attente de la population avec le peu de moyen disponible. Ici, je le souligne à l'encre forte, il faut avoir la volonté de travailler avec d'autres institutions pour redonner confiance aux citoyens et aux citoyennes.

Nous devons mettre en place une stratégie efficace à travers les structures déconcentrées pour :

      Combattre l'insalubrité qui devient un état de fait et qui présente Haïti dans une laideur proverbiale,
      Réaliser de petits travaux sur plusieurs tronçons de route afin de soulager le quotidien des automobilistes.

Wi nap ka fè li depi nou mete tout kad ak pèsonel ki andedan ministè a an konfyans epi kreye yon bon anbyans travay. Genyen plis pase 30 lane depi se kamyon sitèn kap vann pifò kay nan zòn metwopolitèn nan dlo. Se yon pwoblèm pou nou ale wè ak responsab DINEPA yo pou nou konprann kòman nou ka rive agrandi rezo distribisyon dlo a pou alimante tout kay. Nou konnen nou pap ka fè li brid sou kou, men nou pral gade wè ak responsab yo kòman pou nou fè li avanse. Paske dlo se yon eleman enpòtan nan vi yon popilasyon. Se menm bagay ak elektrisite a. Se yon dosye tèt chage men ki genyen anpil enfliyans sou ekonomi peyi a, sou aktivite sosyal popilasyon an. Se yon sektè ki lou epi ki mande anpil lajan, lajan nou pa genyen kounye a, men fòk nou ale wè kòman pwoblèm yo poze epi jan responsab yo aprwoche kesyon an epi kisa nou ka pote ladan li. Chay la lou se vre, si nou mete anpil entelijans, anpil detèminasyon ak serye, nap rive pote'l.

Map envite tout kad ak tout pèsonèl andedan ministè a, mete tout fòs nou ansanm pou nou patisipe nan konstriksyon yon Ayiti tou nèf ki kapab asire byennèt tout popilasyon an fanm tankou gason. Mwen konte sou nou tout pou nou rive bay rezilta. Peyi pa pou yon moun ni pou yon ti gwoup, se byen nou tout, fòk nou pwotejel.

Mèsi anpil !

Source : MTPTC